j'aime cette page,
je la partage
 
Afficher les dossiers nutritionnels
Oxygène et VO2 max
Oxygène et VO2 max

On en a besoin d'oxygène pour vivre et encore plus lorsqu'on pratique un sport. L'oxygène est apporté uniquement par la respiration. Pourquoi l'oxygène et le VO2 max sont-ils si importants ?





Pourquoi l'oxygène ?

Dans les cellules se trouvent les mitochondries. Ce sont elles qui produisent l'énergie sous forme d'ATP à partir du glucose. Mais pour que ce phénomène soit possible, il faut de l'oxygène. Celui-ci est récupéré au niveau des poumons par les globules rouges du sang et distribué à toutes les cellules de l'organisme.

Lors d'un effort physique, on a besoin de plus d'énergie donc de plus d'oxygène. La respiration et le rythme cardiaque s'accélèrent pour pouvoir fournir plus d'oxygène à ces mitochondries.





Qu'est ce que le VO2 max ?

Avec l'effort physique, le volume d'oxygène utilisé augmente jusqu'à une valeur limite : le VO2 max.

C'est le volume maximal d'oxygène que l'organisme peut consommer par minute lors d'un effort intense. Ses valeurs sont différentes selon les individus, le sexe, l'âge, le niveau d'activité physique. Même si l'effort continue d'augmenter en intensité, le volume d'oxygène consommé ne pourra pas dépasser le VO2 max.





VO2 max : indicateur d'endurance

Le VO2 max permet d'évaluer la condition physique et la progression d'un sportif. Plus il est élevé, meilleure est l'endurance car la production d'énergie est plus importante. Le VO2 max est lié à la PMA : Puissance Maximale Aérobie.

L'endurance, pour un sportif, est la capacité à maintenir le plus longtemps possible un effort proche de la PMA.

Attention cependant, le VO2 max ne fait pas tout : deux sportifs ayant le même VO2 max n'ont pas forcément le même niveau. Il faut prendre en compte que l'oxygène n'est pas seulement utilisé par les muscles mais également par d'autres organes : le coeur, le cerveau.
 





Comment améliorer son VO2 max ?

Les entraînements de type endurance (intensité faible mais de longue durée) provoquent une augmentation du nombre de mitochondries dans les fibres musculaires et du nombre de capillaires autour de ces fibres.

Ce type d'entraînements induit également une augmentation du volume d'éjection systolique c'est-à-dire du volume de sang expulsé à chaque contraction cardiaque.  

Ces modifications permettent une augmentation de la quantité d'oxygène arrivant aux muscles ainsi qu'une meilleure utilisation de cet oxygène par les muscles.
Ainsi, le VO2 max est augmenté.
 





Moi aussi je partage cette page




X