j'aime cette page,
je la partage
 
Afficher les dossiers nutritionnels
Métabolisme énergétique de l'effort
Métabolisme énergétique de l'effort

A chaque mouvement, chaque effort, le muscle se contracte. Cette contraction nécessite de l'énergie : l'ATP. Mais d'où vient elle?





Qu'est ce que l'ATP ?

L'ATP ou Adénosine Tri phosphate est la forme de stockage de l'énergie. Le corps humain en contient seulement  85 g. Ces faibles réserves ne permettent pas de maintenir un effort pendant longtemps. En quelques secondes ces stocks sont épuisés, il faut donc les reconstituer en permanence.





D'où vient cette énergie ?

Elle peut venir d'une source d'énergie immédiate stockée dans les muscles, la phosphocréatine. Elle permet la régénération de l'ATP lors des efforts courts et intenses.

Lorsque l'effort est plus long, l'ATP est issue du cycle de Krebs c'est-à-dire, elle est produite dans la mitochondrie des cellules, à partir d'oxygène et :

- de glycogène,  forme de stockage du glucose dans les muscles et dans le foie.
- des triglycérides, forme de stockage des lipides dans les muscles et le tissu adipeux.





Les filières énergétiques
  • anaérobie alactique

Elle est utilisée lors des exercices brefs et intenses (sprint, haltérophilie, saut, lancer), qui se déroule sans oxygène. Cette filière utilise les réserves locales de phosphocréatine qui sont épuisées en 10 secondes.

  • anaérobie lactique

Elle prend la relève de la filière alactique pour les exercices de courte durée (quelques minutes) et de grande intensité. Cette filière n'a pas besoin d'oxygène pour dégrader le glucose mais elle produit de l'acide lactique. C'est le facteur limitant de ce système car plus il s'accumule, plus les performances baissent.

  • aérobie

Cette voie métabolique est utilisée pour les exercices prolongés ou d'endurance. La contraction musculaire peut être maintenue car l'ATP est régénérée en continue.
Cette filière a besoin d'oxygène et peut dégrader les glucides ou les lipides. Cela dépend de la durée de l'effort et aussi de l'état nutritionnel du sportif.
Pour un exercice de résistance d'une durée < 30 min, l'utilisation des glucides est privilégiée.
Pour un exercice d'endurance > 30 min, ce sont les lipides qui seront utilisés, ce qui permet d'épargner les réserves de glycogène, naturellement faibles.

 


 

 





A quoi sert l'énergie ?

20 à 25% de l'énergie permettent au muscle de se contracter, c'est de l'énergie mécanique.
Les 75 à 80% restant partent sous forme de chaleur, ils sont perdus pour le muscle.

Ce rendement est faible donc il est primordial de faire le plein de réserves.





Moi aussi je partage cette page




X