j'aime cette page,
je la partage
 
Afficher les dossiers nutritionnels
Radioscopie des filières énergétiques d’un coureur de fond
Radioscopie des filières énergétiques d’un coureur de fond

Il existe 3 filières énergétiques qui régénèrent l’ATP. Quelle filière le coureur de fond utilise-t-il ? Quelle filière est la plus efficace ? Quelles conséquences pour l’entraînement.





Filière anaérobie alactique

- Cette filière fonctionne en l’absence d’oxygène et sans production de lactate.

- Elle utilise l’ATP stockée dans le muscle donc immédiatement disponible mais la quantité est très faible.
 
- On utilise cette filière dans les 4 à 5 premières secondes de tout type d’effort afin de permettre aux muscles de comprendre qu’un effort vient de débuter et qu’il va falloir augmenter rapidement la production d’énergie.
 
► Le coureur de fond utilise peu ce système.




Filière anaérobie lactique

- Cette filière fonctionne sans oxygène mais le muscle a le temps de déclencher une série de réactions chimiques qui permet de produire beaucoup d’énergie.


- En contre partie, il y a une production d’acide lactique (lactate). La production de lactate s’accompagne d’essoufflement. De plus le lactate est long à éliminer (> 1 heure).


- Cette filière est prépondérante après environ 5 secondes d’effort jusqu’à environ 1 mn 30-2 mn. Cela dépend des individus et de leur entraînement.
 

► Le coureur de fond n'a guère intérêt à s'entraîner dans cette zone, hormis pour les cross et courses de 5 000 m.





Filière aérobie

- Cette filière fonctionne en présence d’oxygène (c’est le combustible principal du muscle). Elle utilise le glucose venu du muscle (glycogène) et du sang (glycémie). 

- Elle nécessite une mise en route longue d’où la nécessite de s’échauffer avant une course, de faire monter progressivement son rythme cardiaque et son allure.
 
- Plus on coure vite et longtemps et plus le muscle va consommer de l’oxygène.
 
- Lors d’efforts peu intenses et de longue durée, la filière aérobie utilise également les lipides (graisses). Par contre, leur dégradation demande beaucoup d’oxygène.
 
► Le coureur de fond utilise majoritairement ce système.




Moi aussi je partage cette page




X