Trail
prev next

Notre gamme Trail
j'aime cette page,
je la partage
actus
Test du sac à dos
Test du sac à dos


Test du Sac a dos Gilet RESPONSIV 8L de RaidLight

 

En janvier dernier, j’intégrais non sans grande fierté le Team Trail Isostar pour cette nouvelle saison. Pour notre regroupement de début d’année, nous avions rendez-vous sur le Gruissan Phoebus Trail, l’occasion pour moi de traverser la France et de prendre le départ de cette classique de l’hiver.

Dans l’urgence, mes tenues n’avaient pas eu le temps d’être floquées. Mais l’essentiel pour moi n’était pas là : tout ce qui m’importait était de voir mon sac à dos, mon futur fidèle compagnon de route. Celui qui m’accompagnerait sur toutes mes sorties et séances au seuil. Celui qui transporterait tout ce dont j’ai besoin, au quotidien mais aussi en compétition. Bref, celui que je connaitrais par cœur et que je considérerais affectueusement comme « mon meilleur ami ».

13 février 2016 : Veille du départ du Gruissan Phoebus Trail. Je réceptionne le sac de chez RAIDLIGHT que j’ai choisi sur le site Internet de la marque : Le Sac a dos Gilet RESPONSIV 8L. Il est coutume de dire qu’il ne faut jamais faire de test le jour d’une compétition. Eh bien, dérogeons à la règle ! Demain, je courrai avec ce sac !

Choix précipité ou inconscient ? Non, je parlerais de choix réfléchi ! Voici comment en 15’, j’ai été littéralement séduite :

I/ Présentation générale

Certes, beaucoup d’entre nous prétendent que le design et l’esthétisme ne sont vraiment pas importants dans le choix d’un sac. Mais quand même, avouez qu’un sac sympa, et qui plus est performant, c’est mieux, non ?  

Un profil épuré, une ligne fine et des couleurs passe-partout, je trouve ce sac vraiment élégant. Et avec deux modèles de couleurs (Version homme et femme), chacun pourra y trouver son compte.

Très vite, je suis également frappée par l’aspect très technique qu’il dégage. Le tissu est agréable au touché, doux et léger. les coutures sont très soignées.

On voit très vite que ce sac a été soigné coté finitions !

Détail important (mais qui n’en ai pas un pour moi, exigence oblige ;) ) : Ce sac est un poids plume ! Annoncé à seulement 160 grammes, voila un chouette sac !

II/ Système de serrage

Le sac est proposé en différentes tailles : S/M ou L/XL

Une fois que vous aurez choisi votre taille, il n’y aura plus qu’à ajuster le

II/ Système de serrage

Le sac est proposé en différentes tailles : S/M ou L/XL

Une fois que vous aurez choisi votre taille, il n’y aura plus qu’à ajuster le serrage du sac pour votre sortie.

Mon coup de cœur : Un système de serrage par molette : gé-ni-al !

J’aime beaucoup ce système de serrage car il permet d’ajuster le sac en permanence pendant la course et de la plus simple des manières : Au départ de votre course, le sac va être chargé en eau et en produits de nutrition. Au fil du temps, votre sac va se vider, réduisant ainsi son volume. Cela peut entrainer des mouvements du sac si celui-ci n’est pas réajusté. Avec ce système, fini les ballotements : Vous serrez votre sac au fur et à mesure des kilomètres !

NB : Ce système permet également de desserrer le sac au besoin.

Plus traditionnel mais toutefois indispensable : Vous trouverez deux sangles de serrage sur l’avant du sac. Contrairement à certains sacs où l’on ne dispose que de simples crochets ; ici les clips des sangles sont hyper fonctionnels, même par temps froid (doigts gelés ou port de gants : testé et approuvé din ch’nord !).

III/ Système d’hydratation

                A/ Utilisation d’un KAMELBAG

                Depuis mes débuts en trail, je courais avec un kamelbag. C’était le système que je trouvais le moins contraignant, le plus économe en terme d’effort à fournir pour boire, et le plus rapide.

J’ai couru le Gruissan Phoebus Trail en respectant mes habitudes.

Néanmoins, le Sac a dos Gilet Responsiv 8L n’est pas le mieux adapté a ce système d’hydratation.

Pourquoi ?

                1- Le sac a dos est livré sans réserve d’eau type Kamelbag ;

                2- Le sac n’est pas fait pour recevoir un Kamel dans le sens où  le seul moyen d’accrocher une poche à eau est d’utiliser un scratch (Voir photo ci-après). ce scratch est d’ailleurs normalement fait pour accrocher une poche étanche livrée avec le sac et permettant d’y glisser le téléphone et les affaires que l’on souhaite garder au sec ;

                3- Malgré la présence d’un passant sur l’épaule permettant d’y passer le tube d’aspiration ; vous ne trouverez pas non plus de système d’attache de la pipette sur le devant du sac. Il vous faudra alors la bloquer sous une sangle de serrage du sac ou acheter un t-shirt Raidlight disposant d’un crochet de fixation sur la poitrine (comme sur la photo ci-dessous)

Poche étanche livrée avec le sac, idéale pour y glisser le matériel indispensable pour une sortie en toute sécurité                            

Check-list :

  • La couverture de survie
  • La carte IGN
  • Le téléphone
  • Les clés de la voiture
  • Un vêtement anti-pluie

B/ Utilisation des flasks

Clash royale hack

Que dire de ce système d’hydratation a part qu’il est tout juste super ?

Faut-il préciser que ces deux flasks disposent d’une contenance suffisante pour une autonomie de course confortable ?

Faut-il préciser que la longueur des tubes permet de boire facilement et surtout sans se pencher exagérément vers l’avant au risque de ne plus pouvoir regarder ou l’on va ?

Dois-je revenir sur le système de remplissage des flasks qui permet de se ravitailler  soi-même rapidement ?

Pour toutes ces raisons, moi, adepte du kamelBag JUSQU’A la découverte des flasques Raidlight, je change mon mode de fonctionnement et j’adopte ces flasks !!!

IV/ Côté rangement

Nous avons là un véritable touche-a-tout !! Ce sac vous accompagnera sur bien des terrains, explications :

J’aime m’entrainer dans des conditions qui soient les plus proches de celles que j’aurai le jour de la compétition. Aussi, je réalise mes séances au seuil avec mon Sac Raidlight sur les epaules.

Et j’en suis plus que satisfaite !

- Même à des allures rapides (18km/h), le sac ne bouge pas, aucun ballotement !!

- Testé avec un débardeur (eh oui, même dans le Pas de Calais, ca peut arriver de courir en débardeur !!), le sac était à même la peau au niveau du cou. Apres 2h de sortie, aucune irritation, top !!

- Grâce à son ergonomie, le sac se fait totalement oubliér. Au bout de quelques instants de course, on ne le sent plus.

Sur les sorties plus longues, nous retrouvons bien sûr ces mêmes atouts, auxquels nous pouvons ajouter les nombreux rangements dont dispose le sac. D’ailleurs, vous pourrez même pousser jusqu’à l’ultra avec !

A/ La poche arrière

La poche arrière est scindée en deux.

L’une d’elle sera utilisée pour y glisser une poche à eau si besoin. Le reste du rangement arrière pourra contenir de nombreuses choses :

  • La poche étanche Raidlight
  • La veste imperméable
  • Bonnet, cuissard long, gants…

A noter l’absence de fermeture sur le haut du rangement. Ne craignons pas de perdre des affaires, cela n’arrivera pas. Et cela permet de pouvoir y glisser rapidement la main.

B/ Les poches latérales

Ces poches vous serviront à y glisser vos gels et barres. Une nouvelle fois, pas de zip de fermeture. Lorsque vous aurez chargé les rangements du sac, il faut donc être vigilant à ne pas le retourner et le garder bien droit. Une fois le sac tendu sur votre dos ; rien ne s’en échappera !

C/ Les poches a l’avant

D’une grande contenance et fonctionnelles, ces poches vous permettront d’y glisser vos réserves alimentaires.

Pour ma part, c’est là que je vais chercher en premier lieu mes barres et gels. J’y glisse également le télephone ou l’appareil photos lorsque mes sorties se font en mode balade et découverte !!

D/ Utilisation des bâtons

Pendant les portions ou vous n’utiliserez pas les batons, vous aurez la possibilité de les fixer sur l’arrière du sac :

Deux sangles vous permettront de fixer vos bâtons dans les portions où    vous n’en aurez pas besoin.

On aime

- La French’Touch : Sac Made In France

- Le design élégant

- Le confort +++

- Le poids : 160g seulement

- Deux modes d’hydratation au choix (Kamel bag et/ou flask)

- Les possibilités de rangement

- Les multiples fonctionnalités

- La transversalité (Possibilité d’utilisation sur de nombreux formats de course)

On aime moins :

- L’absence d’une sangle de fixation à l’arrière du sac pour l’attache d’une éventuelle poche à eau

- L’absence de sangle ou de crochet à l’avant du sac pour fixer la pipette du KamelBag

On aimerait :

- Des poches latérales plus spacieuses (Espace réduit dû à l’emplacement de la mollette de serrage du sac)

 

 

Moi aussi je partage cette page




X