Trail
prev next

Notre gamme Trail
j'aime cette page,
je la partage
actus
Témoignage de Stéphane Delmas après la Sakura Michi 2012
Témoignage de Stéphane Delmas après la Sakura Michi 2012


 « C’est fait…je l’ai terminé !! La « course des cerisiers » au Japon…250 km de course à pieds pour traverser le Japon en moins de 36 heures. 

Heureux de pouvoir accrocher une telle course à mon palmarès.

Nous étions 4 français à être sélectionné parmi les 127 au départ de cette 19ème édition.

Les coureurs viennent en grande majorité du Japon, mais également d’Australie, d’Allemagne, de Finlande, de Corée, de Chine, du Panama, …

Le départ a été donné à Nagoya le samedi 21 avril à 6h00 du matin. Une vingtaine de kilomètres en ville sont parcourus au rythme des passages piétons (à respecter au risque d’être disqualifié) avant d’attaquer une partie plus sauvage mais plus ascensionnelle aussi puisque l’on va grimper jusqu’au 156ème kilomètre environ !!

Je passe mon premier marathon en 3h50’…encore 5 marathons, et c’est fini, rien de bien méchant !!

Je passe tout les check points avec une avance confortable. Les jambes vont bien et la détermination est grande. Je ne veux pas commettre les mêmes erreurs que sur certaines courses comme le Spartatlon en Grèce où j’ai dû terminer la peur au ventre car le temps jouait en ma défaveur.

Cette longue montée que je termine de nuit laisse la place à une succession de montagnes russes pour casser un peu plus nos jambes déjà meurtries.

Le jour se lève vers 4h30 ce dimanche 22 avril et la nuit a été rythmée par quelques averses de pluie. Le moral est toujours là mais les jambes sont un peu plus affaiblies.

Je passe le 4ème et dernier check point obligatoire et éliminatoire, au kilomètre 213, avant 24 heures de courses. 

Tout va bien jusqu’à ce que quelques problèmes tendineux surviennent une vingtaine de kilomètres avant la ligne d’arrivée. 

J’alterne la course et la marche. Le temps passe, les kilomètres moins !!

La ville de Kanazawa approche et il n’est pas encore midi.

Moins de 30 heures d’efforts, de doutes, de souffrance parfois, de moments d’euphorie aussi, mais une joie intense à l’arrivée et un bonheur que je garderai en moi à tout jamais.

29h16’30’’ pour ces 250km non stop.

82 coureurs seront venus à bout de cette Sakura Michi 2012. C’est peu car il y a habituellement beaucoup plus de finishers étant donné la sélection. Je me classe 14ème. Mais la place m’importe peu à vrai dire. Le contrat est plus que respecté avec la « cerise » sur le gâeau : la barrière des 30h franchie.

Merci à toute l’équipe Isostar pour la qualité de leurs produits et leur précieux soutien. Merci également à l’Armée de Terre pour son soutien mais aussi à toute ma famille, Cara et Margaux. »

Moi aussi je partage cette page




X